Precious metals

Items concerning precious metals
  • ...
  • /
  • Why invest?
  • /
  • Investment guide

Article dans Diplomatic World

Plus de 100 % de plus-value en un an avec les lingots d’argent

ou comment sécuriser et faire fructifier son capital

Mr. Louis Schneider, administrateur. Interview avec l’administrateur de la société suisse Euporos SA, qui a pour but le commerce international de métaux précieux (www.euporos.ch).

Les acheteurs peuvent se faire livrer à domicile, venir chercher sur place, ou demander le stockage sécurisé en Suisse.

Diplomatic World présente EUPOROS



Mr. Louis Schneider, administrateur.

 Pourquoi investir dans des métaux précieux?

Le marché des métaux précieux connaît un regain d’intérêt depuis la faillite de la banque Lehman Brothers le 15 septembre 2008, qui a prouvé que le système bancaire était faillible. Trois ans plus tard, ceux qui ont mis leur confiance dans les emprunts d’État savent désormais que même un État peut faire faillite. La crainte d’un effondrement du système financier mondial et la peur de l’inflation provoquent un changement de mentalités : le « havre de sécurité » (safe haven) n’est plus l’État, mais l’or (et aussi les autres métaux précieux : argent, palladium, platine). Cette tendance se renforcera dans les prochains mois et années, car la situation s’aggravera en raison de l’augmentation des dettes produite inéluctablement par les intérêts et les intérêts composés.

Contrairement aux obligations d’États ou d’entreprises, les métaux précieux n’ont aucun « risque de contrepartie » (counter part risk), car ni l’or ni l’argent ne peuvent faire faillite ; ils constituent une valeur en soi immuable depuis des millénaires.

Contrairement aux billets de banque, les métaux précieux ne sont nullement touchés par l’inflation ou une quelconque réforme monétaire. Un kilogramme d’or restera toujours un kilogramme avec sa valeur intrinsèque, tandis que « le papier-monnaie retournera tôt ou tard à sa valeur intrinsèque : zéro » (Voltaire). Depuis le XVe siècle, 609 monnaies ont été retirées de la circulation, dont 153 détruites par l'hyperinflation.

Les investisseurs qui font confiance aux métaux précieux réalisent des performances impressionnantes. En trois ans, l’once d’argent fin est passée de 10 à 45 dollars (+ 350 %), et l’or de 700 à 1900 dollars (+ 170 %). Et ceci n’est qu’un avant-goût, car le marché est haussier sur le moyen et le long terme. Les métaux précieux sont donc un placement rentable.

Il est vrai que le cours journalier de l’argent, et dans une moindre mesure celui de l’or, peut varier considérablement, mais cette « volatilité » journalière n’empêche pas qu’en moyenne annuelle, le prix monte fortement et durablement. C’est pourquoi un placement sur le moyen ou le long terme n’est aucunement affecté par le risque de la volatilité quotidienne.

Quel avantage y a-t-il à détenir des métaux précieux sous forme de lingots?

La bourse des matières premières COMEX à New York, qui donne le ton dans le monde entier, est incapable de livrer l’ensemble des contrats de vente à terme (futures) venant à expiration, car ses stocks d’or et d’argent représentent seulement une fraction du volume global des transactions. Un seul et même lingot est vendu plus de 50 fois sur papier ! Tant que les spéculateurs se contentent d’engranger leurs bénéfices en dollars, cette « réserve fractionnelle » de métaux peut suffire, mais si jamais trop de personnes en même temps venaient à exiger la livraison physique du métal, cette bourse devrait déclarer forfait. Ce système de réserve fractionnelle est également pratiqué par certains ETF (exchange- traded fund).

Comme il y a beaucoup plus de certificats de détention d’or ou d’argent que de lingots physiques réellement existants, il serait imprudent de se fier à ces papiers aléatoires. Par conséquent, Euporos SA refuse par honnêteté de vendre à ses clients autre chose que des lingots réels et des pièces réelles.

Pourquoi l’argent est-il moins populaire que l’or, alors qu’il est plus rare et que son cours ne cesse de grimper ?

Parce que dans l’inconscient collectif, l’or a beaucoup plus de valeur que l’argent, par exemple un bijou en or est plus précieux que son équivalent en argent. Même quelqu’un qui préfère à la couleur de l’or celle de l’argent ira acheter de l’or blanc plutôt que de l’argent. Deuxième raison : beaucoup de personnes ignorent l’existence de l’argent sous forme de lingots. Toutes les publicités télévisées les confortent dans leur ignorance, ne parlant que de l’or.

Voici un conseil pour tirer profit de cette ignorance du grand public. Quand tout le monde veut acheter le même produit, il faut surpayer sa valeur. Au contraire, quand peu d’investisseurs sont intéressés, on peut l’avoir à prix sacrifié. Or l’argent est un placement méconnu. Par rapport à l’ensemble de la population, seuls quelques rares avertis en thésaurisent. Par conséquent, la valeur de l’argent est largement sous-évaluée.

Qu’en est-il actuellement de l’extraction minière des métaux précieux ? A-t’on épuisé les stocks ou bien reste-t-il encore des réserves suffisantes pour répondre à la demande asiatique notamment ?

Même si la production décline, les réserves d’or restent importantes (5 milliards d’onces), l'or étant essentiellement thésaurisé. En revanche, l’argent est consommé industriellement et de ce fait, les réserves (moins d’un milliard d’onces) se vident à grande vitesse. Nous estimons qu’au rythme où l’industrie utilise l’argent pour fabriquer voitures, ordinateurs, téléphones portables, panneaux solaires, etc., les réserves mondiales seront tombées à zéro d’ici 2015/2016.

Mais il faut aussi considérer un autre paramètre : la demande des investisseurs, notamment asiatiques. Les Chinois et les Indiens ont traditionnellement toujours aimé l’or. Cependant, l’augmentation du cours de l’or oblige bon nombre d’Asiatiques à se rabattre désormais sur le métal moins onéreux qu’est l’argent. Et toute cette demande asiatique en forte croissance diminue d’autant les réserves restant disponibles pour l’industrie. Les prix ne pourront donc qu’exploser à brève échéance.

Est-ce que les progrès scientifiques ne risquent pas de réduire à néant l’utilisation de l’argent ?
lingot argent

Nous ne le pensons pas, car ce métal a des propriétés physiques (conductivité, réflexion) qui le rendent irremplaçable. Les découvertes scientifiques, loin d’amenuiser la demande, la feront même croître. Sa propriété bactéricide sert dans de nouvelles applications médicales. On expérimente son intégration aux textiles vestimentaires, en raison de sa vertu anti-transpiratoire. Afin d’assurer la traçabilité des produits, une micropuce à base d’argent (RFID) sera implantée dans tout article vendu au supermarché et même dans chaque billet de banque nouvelle génération.

Les pierres précieuses (diamants, saphirs, rubis…) constituent-elles un bon investissement à l’heure actuelle?

 Une magnifique parure fera certainement plaisir à celle qui la portera. Ceci dit, en acquérant des pierreries, vous ferez surtout vivre le bijoutier, qui profite du grand écart entre son prix de vente et le prix auquel il rachète les vieux bijoux. En outre, vous risquez de vous faire duper, si vous n’êtes pas capable d’évaluer vous-même la qualité d’une pierre précieuse.

Qu’en est-il des investissements dans les autres métaux précieux, palladium et platine? Observet- on une montée de leurs cours respectifs ?

Ce sont des métaux à usage industriel (catalyseurs de véhicules, composants d’ordinateurs) et leur cours a bien grimpé depuis 2008, à cause des programmes gouvernementaux de relance de l’industrie automobile (« prime à la casse » si on détruisait sa vieille voiture pour en acheter une neuve). Or ce stimulus a pris fin et la chute de la vente de voitures sera d’autant plus profonde que des consommateurs ont déjà anticipé leur achat au moment où ils pouvaient encore toucher la prime. Ajoutez à cela les plans d’austérité qui se mettent en place en 2011/2012 dans beaucoup de pays : se restreindre freine la consommation, donc la production, donc la demande de palladium et de platine. Le prix de ces deux métaux précieux aura une performance médiocre durant la récession qui est devant nous. Elle est comparable à la « Grande Dépression » de 1929, durant laquelle l’industrie automobile fut particulièrement sinistrée.

Au vu du fort développement technologique, ne serait-il pas judicieux d’investir dans des éléments chimiques présents en quantités infimes, appelés « terres rares » ?

Le particulier ne peut guère entrer dans ce marché opaque, où les transactions se concluent exclusivement entre les sociétés minières et les industriels. Où allez-vous pouvoir vous procurer du germanium ou du sélénium, et comment pourrez- vous plus tard trouver un acquéreur ?

Les terres rares consommées par l’industrie s’épuiseront dans un avenir plus ou moins proche. Un groupe de géologues mandatés par l’Union européenne a conclu que parmi ces éléments chimiques, celui qui disparaîtra en premier sera… l’argent ! Misez sur la plus rare des terres rares ! De plus, l’argent présente l’avantage exclusif d’être le seul élément rare facilement monnayable !

 

Lingot argent

 

Comment vous est venue l’idée de créer Euporos et que veut dire Euporos ?

L’élément déclencheur fut la faillite de Lehman Brothers. Notre fondateur a voulu s’opposer au système ultra-capitaliste sauvage, basé sur l’escroquerie et l’abus de confiance perpétré contre les épargnants et les travailleurs : offrir la possibilité à tout un chacun de protéger ses économies en leur proposant l'opportunité de faire un placement sans risque dans le métal physique. Si ce placement s’avère en plus être très profitable, c’est tant mieux, mais le but premier est que nos clients traversent la crise sans être ruinés par les nombreux «Madoff» du monde de la finance.

C’est pour cela que nous avons choisi l’adjectif grec « euporos », car il qualifie parfaitement nos clients qui sont « industrieux, fortunés et ingénieux ».

Est-il plus facile pour une société telle qu’Euporos de s’installer en Suisse que dans le reste de l’Europe ?

La législation et la fiscalité helvétiques sont favorables à la création d’entreprises en général. Cependant, créer un commerce de métaux précieux est très difficile. Il doit subir une procédure sévère d’agrément, destinée à s’assurer que le négociant fournira bien un service de qualité irréprochable. Ensuite, on est contrôlé annuellement. La Suisse nous offre une panoplie de prestataires de services excellents (fonderies, banques, télécommunications, assureurs) et du personnel hautement qualifié. L’environnement est donc optimal, même si le processus d’installation est complexe.

Quels sont les atouts d’Euporos par rapport à vos concurrents ?

Nous sommes en mesure de livrer de grandes quantités d’argent (et d’or) ; c’est pourquoi nous avons la réputation d’être «LE spécialiste de l’argent physique». Nous livrons très rapidement dans le monde entier (par FedEx, premier transporteur mondial) et l’acheteur bénéficie gratuitement d’une assurance à 100 % durant l’acheminement de son bien. Nos clients sont agréablement surpris par la qualité d’écoute et le professionnalisme des conseils (hotline gratuite), la modicité des frais de stockage, notre réactivité, notre suivi aprèsvente et surtout notre grande discrétion.

Question fiabilité, où vous situez vous ?

Nos produits sont contrôlés par l’État.

Toutes les commandes en stockage sont intégralement stockées physiquement. Nous nous démarquons ainsi de la plupart des concurrents, qui escroquent leurs clients en ne stockant physiquement qu’une partie du volume global des dépôts à eux confiés, mais en encaissant des frais sur l’ensemble.

Chacun de nos déposants possède des lingots alloués nominativement (allocated) à lui seul, alors qu’au contraire, chez certains concurrents, les déposants détiennent seulement du papier-métal unallocated, c’est-àdire de simples créances susceptibles de ne plus rien valoir en cas de faillite du dépositaire.

Notre entreprise est contrôlée par l’Organisme d’autorégulation des gérants de patrimoine (OAR-G) et par des réviseurs externes, ce qui garantit une totale transparence et une gestion impeccable.

Quel avantage y a-t-il à stocker des lingots en Suisse par rapport aux autres pays européens ?

La stabilité politique et la sécurité rassurent nos déposants, qui de surcroît bénéficient d’une TVA faible (8%) sur l’argent (aucune TVA sur l’or). Par exemple un Français économisera 11,6% sur la TVA et un Belge 13%.

Quels conseils pouvez-vous prodiguer à nos lecteurs au vu de la fébrilité des marchés ?

Investir massivement dans les métaux précieux, qui ont de beaux jours devant eux. L’argent est plus abordable que l’or et il a un énorme potentiel de rattrapage.

Fuir la bourse, qui continuera à plonger par rapport aux métaux précieux, puisque nous sommes entrés en récession.

Se méfier de la pierre passant pour une valeur sûre, mais qui, en période de crise, ne trouve pas facilement d’acheteur solvable prêt à payer le prix fort. Il est évident que les gouvernements confrontés à des déficits budgétaires abyssaux chercheront à se renflouer en taxant davantage les propriétaires. Si les taux d’intérêt remontaient, l’immobilier devrait baisser, parce que les emprunteurs auraient du mal à financer des intérêts élevés sur un principal élevé.

Retirer le papier-monnaie déposé à la banque, qui perd continuellement et fortement son pouvoir d’achat.

Et enfin, éviter les emprunts d’État, car ils vous exposent au risque de défaut de paiement, un risque qui s’aggrave de jour en jour.

Vous nous dites que vous avez rendu l’achat de métaux précieux facile, qu’en est-il ?

Nous avons mis sur notre site internet un « compte client » performant et sécurisé, qui permet de passer commande facilement et à distance. Nos conseillers en placement répondent rapidement aux courriels et notre accueil téléphonique convivial est là pour conseiller et aider les gens.

Nous ne sommes pas simplement des vendeurs, car nous tenons aussi à informer et à conseiller. Notre site propose de nombreux articles de fond, faisant le point sur l’or, l’argent et la conjoncture. Le dossier principal, intitulé « Pourquoi investir ? », est lu plus de 2000 fois par mois.

Télécharger l'article en PDF

Author : Diplomatic World
Source : www.diplomatic-world.com



Comments

No current comments

Write a comment


Publication alert: